A 70 ans , Gilles Chevaucherie est considéré comme l’un des meilleurs contrebassistes Français.

Il a fait ses débuts en 1967 avec le groupe « Les Haricots Rouges » devenu l’un des plus renommé dans le domaine du jazz Nouvelle-Orléans. Il s’est par ailleurs distingué aux côtés des plus grandes vedettes noires Américaines comme Bill Coleman, Joe Newman ou Memphis Slim.

Doté d’un style puissant et très rythmique, il utilise une technique dite de « Slap » consistant à exercer une tension sur les cordes pour les faire claquer sur le manche de l’instrument. Ceci produit un effet sonore et visuel extraordinaire et amène Gilles à utiliser la contrebasse avec une conviction et une énergie rares.

Seuls quelques spécialistes savent tirer parti de cette spécialité dont les précurseurs de renom furent Willie Dixon ou Major Holley.

De festivals en clubs de Jazz ou concerts, Gilles Chevaucherie est accompagnateur régulier de Jean-Pierre Bertrand avec lequel s’est établie une complicité musicale dans l’ambiance spécifique du Boogie Woogie.

Il est aussi contrebassiste attitré du groupe de Jazz vocal « Formule Quatre » ainsi que du big band « Paris Swing Orchestra » et joue dans de très nombreuses formations en France et à l’étranger.

C’est un musicien très recherché, aux talents multiples, intuitif et jovial, qui illustre à merveille l’esprit qui marque le jazz : générosité et vitalité.